Et si je vous en disais un peu plus ?

Commencerais-je par le plus barbant et ma naissance un certain 10 mai 1993 ? Ou alors par mon départ pour ma Normandie natale pour sa concurrente la Bretagne, pays pleins de légendes ? Peut-être, peut-être pas.

 

Ce que je peux dire, c’est que je ne sais pas faire les choses à moitié. Je vis toutes les expériences à fond, les émotions aussi. Je voyage aussi bien physiquement que par la pensée pour m’enrichir de toutes ces personnes, histoires et cultures fascinantes de par le monde et les univers. Un sourire constamment vissé sur les lèvres, j’ai la joie de vivre comme principe de vie. Ajoutez à cela une pincée d’exentricité pour relever le tout et vous obtenez un caméléon.

 

Je m’intéresse à tout, à tout le monde et j’ai soif de découvrir toujours plus de choses, d’en essayer d’autres et de les partager. Je suis une touche-à-tout, dans tous les domaines ! En écriture, je passe du fantasy à la romance, du contemporain à la dystopie, en passant par l’historique.

 

Je suis une pile électrice. Je ne m’arrête jamais ! Toujours à droite ou à gauche, à jongler entre différentes tâches, des tas d’idées et une flopée d’envies. Un emploi du temps du ministre me tient occupé, mais j’aime ça ! L’oisiveté, très peu pour moi !

 

Que dire d’autres ? J’ai un chat, Filou, dont je suis complètement folle. Trop de mignonnerie, et je craque, j’assume. Je vis sur la côte. J’adore faire des cosplay. C’est Pierre Bottero qui m’a donné le goût de l’écriture et Christopher Paolini qui m’a offert celui de la lecture. Je n’ai jamais fini de lire les Harry Potter et je suis une fan du Seigneur des Anneaux. Je suis une vraie fleur bleue et une autrice sadique. Je souffre constamment du syndrome de l’imposteur et je doute à longueur de temps. Je déteste les injustices et l’intolérance. Du coup, je milite beaucoup à la fois dans ma vie privée que dans ma vie d’autrice. Je crois en la diversité et la fin de la bêtise humaine. Je veux contribuer au changement des mentalités, même si c’est aussi puissant qu’un pet de moustique en pleine nuit d’hiver !

 

Je m’appelle Morgane, et voici qui je suis.

DSC01228-min